Nicolas Masihi trail

L’équipement indispensable d’un coureur de trail

À chaque sport sa spécificité d’équipement, et le trail ne fait pas exception. Pour être le plus performant possible lors de ces courses d’endurance extrême, il est essentiel d’avoir l’équipement le plus adapté. Nicolas Masihi, expert en courses à fort dénivelé vous dévoile les indispensables du traileur des pieds à la tête.

1. Les chaussures de trail

Nicolas Masihi trail

Pour une activité comme le trail, il va sans dire que le choix des chaussures est primordial. Lors d’une activité d’endurance, les chaussures doivent être un moteur et non un poids. Il est donc indispensable de les choisir assez légèrement pour les supporter durant toute la course et à la fois assez robuste pour elle-même tenir le coup face au dénivelé.
Le choix du drop de la chaussure va beaucoup impacter votre foulée. Beaucoup de traileur s’accordent à dire que le drop idéal est de 4mm, mais chacun doit expérimenter ses propres sensations.
« Pour les non-initiés, le « drop » représentante la différence de auteur être l’avant de la chaussure et l’arrière. Pour schématiser, des talons aiguilles détiennent un drop très élevé et les ballerines, un drop nul » : Nicolas Masihi.

2. Les chaussettes de trail

Nicolas Masihi trail

Les chaussettes de trail, aussi appelées les « manchons de compression », elles vont avoir pour but de faire remonter le sang dans vos jambes. Un peu à la manière de bas de contention, les manchons permettent de protéger vos mollets contre les potentiels projectiles du chemin mais aussi de favoriser le retour veineux. Après parfois des heureux de course, sans manchons les jambes peuvent naturellement s’alourdir et donc réduire la cadence de course. Ce phénomène peut rendre l’exercice particulièrement pénible (infernal trail). Selon la température extérieure, les manchons peuvent également protéger du froid et conserver le muscle au chaud afin d’éviter les risques de blessures.  

3. Le cuissard de trail

Nicolas Masihi trail

Décider de porter un cuissard pour la course à pied semble être un choix plus que judicieux. Le cuissard va apporter un réel confort de course. Peu importe la marque choisi,  le cuissard par définition, est gainant. Il permet un gainage musculaire essentiel lors d’exercice de course et d’autant plus de trail. Le dénivelé et les obstacles rencontrés lors des trail nécessitent un soutien musculaire optimal.
Le choix du sous-vêtement est totalement individuel. Compte tenu du maintien évident des cuissards, la plupart des hommes décident de ne pas porter de sous-vêtement sous leur cuissard. Dans ce choix la performance n’est pas en jeu, il s’agit juste de confort et de préférence.

4. Le T-shirt ou le débardeur de trail

Nicolas Mashi trail

Le choix du haut est légèrement moins important que le choix du bas. Il est important tout de même d’opter pour vêtement technique, effet seconde peau. Les vêtements techniques sont spécialement conçus pour laisser passer la transpiration. Avec ce système, le corps va garder une température optimale. Le vêtement va s’adapter à la température du corps et laisser passer la transpiration. Il est crucial de laisser faire la nature et de ne pas porter un vêtement qui va accentuer l’effet de sudation ou au contraire empêcher la transpiration de s’évaporer naturellement.
On peut investir dans une veste imperméable trail pour lutter contre les potentielles intempéries. Mais il faut garder à l’esprit qu’il sera probablement nécessaire de l’enlever en cours de route pour ne pas se retrouver dans une « cocotte-minute ».

5. Le sac à dos de trail

Nicolas Masihi trail

Lors d’une course d’endurance, le sac à dos est le meilleur ami du coureur. Via le sac à dos, vous allez pouvoir continuer à vous hydrater, ce qui est l’élément clé d’une course sans danger.
Nicolas Masihi préconise un sac de 5 à 10L pour un trail court et 15L à 20L maximum pour un trail long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *